Ouragan… LE mot que personne ne souhaite lire ou entendre avant son départ en vacances à Varadero…

Partagez avec vos amis!

Ouragan Beryl 6 juillet 2018

 

Personne ne veut entendre ou lire le mot « ouragan » avant son départ en vacances…

Revoir les dégâts de l’ouragan Irma à Cuba

Suivre en direct les tempêtes tropicales à Cuba

… mais , du 1er juin au 30 novembre, c’est la saison des pluies à Cuba et l’île n’est pas à l’abri des ouragans, qu’on le veuille ou non.  Il faut savoir qu’un ouragan débute habituellement sous la forme d’une dépression qui se transforme ensuite en tempête tropicale avant de devenir… un ouragan. Il est donc possible de vérifier avant notre départ ce qui pourrait venir nous « embêter » pendant notre séjour.

Tous les ouragans ne sont pas nécessairement aussi destructeurs que Irma et Maria en 2017.  Cela dépend beaucoup de leur trajectoire et de leur force. L’échelle Saffir-Simpson [  https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89chelle_de_Saffir-Simpson ]  est la plus utilisée pour catégorisée les ouragans.  Elle est graduée en cinq niveaux d’intensité, correspondant à des intervalles de vitesses de vents normalisés.  Si les souvenirs d’Irma sont encore gravés dans nos mémoires à cause de l’immensité des dégâts que l’ouragan a causé, il faut aussi se rappeler qu’il était de catégorie 5 et que ceux-ci sont tout de même assez peu nombreux.

Quoi faire avant son départ ?

Selon moi, le meilleur site à consulter demeure celui du National Hurricane Center :  https://www.nhc.noaa.gov/ 

Il y a aussi un site d’Environnement Canada qui fournit des données très précises :  https://meteo.gc.ca/hurricane/track_f.html

 Ouragan Beryl, 6 juillet 2018

J’ai pu constater depuis Irma que même  le site de l’Instituto de Meteorologia de la Republica de Cuba [ http://www.insmet.cu/asp/genesis.asp?TB0=PLANTILLAS&TB1=INICIAL ] publie les données du National Hurricane Center comme références mais avec un peu de délai.   Par contre, en cas d’ouragan majeur, il serait probablement une ressource incontournable en temps réel (ou presque).

Si vous constatez qu’une tempête importante ou un ouragan pourrait sévir lors de votre séjour à Varadero, il sera toujours mieux de prévenir…

  • Vérifiez la politique ouragan de votre transporteur
  • Prenez connaissance des avis aux voyageurs du Gouvernement du Canada (ou de votre pays d’origine) [ https://voyage.gc.ca/voyager/avertissements ]
  • Inscrivez-vous à la liste des Canadiens à l’étranger  » L’inscription des Canadiens à l’étranger est un service gratuit qui permet au gouvernement du Canada de vous aviser en cas d’urgence à l’étranger ou à la maison. Ce service vous permet également de recevoir des renseignements importants avant ou pendant une catastrophe naturelle ou des troubles civils.  Nous vous encourageons à vous inscrire si vous prévoyez voyager ou vivre à l’étranger. »  Source :  https://voyage.gc.ca/voyager/inscription
  • Assurez-vous de laisser vos coordonnées à vos proches mais en leur indiquant clairement qu’à Varadero, tout comme un peu partout sur l’île de Cuba, les communications sont parfois difficiles et peuvent devenir même impossibles en cas d’intempéries importantes.

Quoi faire si on se retrouve à Varadero pendant un ouragan

D’abord et avant tout, soyez attentifs à ce que vos représentants à destination vous donnent comme consignes et assistez à toutes les rencontres auxquelles ils vous convient. Ils ont l’expérience de ces phénomènes (comme nous avons l’expérience des tempêtes de neige !) et feront tout en leur possible pour assurer votre sécurité.  Rappelez-vous que lors d’Irma, aucun touriste n’a perdu la vie pendant l’ouragan.   Faites confiance aux Cubains qui feront tout ce qu’ils peuvent pour assurer votre sécurité et votre confort !

Mais si vous êtes dans un endroit moins sécurisés, le National Hurricane Center  recommande de  :

 Se réfugier dans une petite pièce intérieure, un placard ou un couloir au niveau le plus bas pendant la tempête. Mettez autant de murs entre vous et l’extérieur que vous le pouvez.
 Restez à l’écart des fenêtres, des puits de lumière et des portes vitrées.
 Si l’œil de la tempête passe au-dessus de votre zone, il y aura une courte période de calme, mais de l’autre côté de l’œil, la vitesse du vent augmente rapidement pour des vents de force d’ouragan venant de la direction opposée.
Source: http://www.nws.noaa.gov/om/hurricane/action.shtml

Ouf, c’est juste une tempête et pas un ouragan !

Tant mieux !  Mais les tempêtes peuvent avoir aussi des effets non agréables pour les voyageurs : vents forts qui viennent faire fouetter le sable sur nos chevilles lorsqu’on marche sur la plage, fortes vagues qui empêchent la baignade, sorties en mer annulées, excursions non accessibles à cause de routes barrées comme à la suite de la tempête Alfredo en mai…  Vous pouvez consulter d’autres articles ce blogue pour trouver une variété d’activités qui pourraient vous intéresser dans le cas où la piscine et la plage ne sont pas des options :  salle de quilles, visites diverses, etc.  Peu importe les circonstances et la météo, l’important est de bien profiter de nos vacances !

Historique des plus importants ouragans à Cuba

Les ouragans les plus importants À Cuba ont étés :

1952 – Fox –fin octobre
2001 – Michelle – fin octobre/début novembre
2005 – Dennis – juillet
2008 – Gustav – fin août
2016 – Matthew – début octobre
2017 – Irma – 9 septembre
2017 – Maria – (moins fort) – mi-septembre 2017

Pour en apprendre plus sur les tempêtes tropicales et les ouragans :

https://www.canada.ca/fr/environnement-changement-climatique/services/previsions-faits-ouragans/a-propos/comment-ou-se-forment-les-ouragans.html

https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/801830/ouragan-tempete-ocean

https://fr.wikipedia.org/wiki/Cyclone_tropical